Aller au contenu principal
Image
prévoyance pour les salariés

La prévoyance collective des salariés

Protégez vos salariés en cas d'arrêt de travail, d'invalidité ou de décès avec LML

Qu'est-ce que la prévoyance d'entreprise ?

La loi de mensualisation oblige les employeurs à maintenir partiellement le revenu de leurs salariés en cas d'arrêt de travail lié à une maladie ou un accident, en complément des indemnités versées par la Sécurité sociale. La convention collective à laquelle est rattachée votre entreprise peut imposer des obligations supérieures à ce minimum, en terme de montant et de durée. Les contrats de prévoyance collective des salariés servent à compléter ou à se substituer aux obligations de l'employeur, de façon à mieux protéger les salariés et à diminuer le risque financier pour les entreprises

Image
Homme dans des bureaux

Pourquoi souscrire un contrat de prévoyance d'entreprise ?

Pour les salariés cadres, c'est une obligation. Vous devez cotiser à une prévoyance a minima (1,50% du salaire des cadres) qui porte majoritairement sur la couverture décès. Pour les salariés non cadres, votre convention collective peut vous l'imposer.

Dans tous les cas, la prévoyance d'entreprise permet d'absorber une partie des coûts que représentent les arrêts de travail, puisque c'est l'assurance qui indemnisera le salarié directement (ou via l'entreprise) en cas d'arrêt. Cela permet donc de protéger la trésorerie de l'entreprise, qui pourra alors recourir à du travail temporaire de façon à pallier l'absence du salarié.

Du point de vue du salarié, c'est l'assurance de maintenir son niveau de vie en cas d'arrêt de travail ou d'invalidité, et de protéger sa famille en cas de décès

Image
Photo d'une famille pour couverture prévoyance

La valeur ajoutée LML

Vos obligations de couverture varient selon votre activité. Vos souhaits doivent également être pris en compte de façon à assurer une couverture conforme à vos obligations et à vos besoins en tant qu'employeur, dans le respect de votre budget.

Chez LML, nous vous garantissons la conformité réglementaire de nos propositions avec vos obligations d'employeur, et nous vous conseillons, de façon à protéger au mieux vos salariés selon leurs besoins et votre budget

Image
coeur avec les doigts basse qual

Les principales garanties d'une prévoyance collective

Maintien de revenus

En cas d'arrêt de travail lié à une maladie, un accident ou une hospitalisation, une indemnité journalière est versée en pourcentage du salaire du salarié

Rente invalidité

Si l'arrêt se prolonge au-delà de 3 ans, ou si des conséquences irréversibles sont apparues et que le salarié est placé en invalidité par la Sécurité sociale, une rente invalidité sera versée au salarié jusqu'à sa retraite
>

Capital décès et rente de conjoint

En cas de décès ou de perte totale et irréversible d'autonomie d'un salarié, un capital décès sera versé à son bénéficiaire désigné ou à son conjoint. Ce dernier pourra également bénéficier d'une rente jusqu'à sa propre retraite

Rente éducation

En cas de décès du salarié, une rente éducation peut être versée à ses enfants jusqu'à leurs 25 ans s'ils poursuivent leurs études, de façon à ce qu'ils n'aient pas besoin de travailler pendant leur scolarité

Charges sociales

Le substitut de salaire versé par la prévoyance est soumis à des charges sociales. Vous pouvez inclure, dans votre couverture, une participation versée à l'entreprise pour limiter l'impact financier de ces charges

Prenez rendez-vous pour une étude gratuite de prévoyance collective

Un bref échange téléphonique nous permettra de recueillir les informations nécessaires à notre étude qui vous sera présentée lors d'un second appel

Civilité
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d''éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées

Infos et Conseils

Respecter vos obligations

En cas d'arrêt de travail prolongé, voire d'invalidité, ou pire encore de décès, le non respect de vos obligations de couverture peut coûter très cher à l'entreprise, qui devra alors verser les rentes et capital en lieu et place de l'assurance non mise en place. Ne prenez pas de risques inutiles et renseignez-vous auprès de votre conseiller LML !

Le 1,50% cadre

Pour les cadres, il existe une obligation de financement. Vous êtes libre de choisir les garanties, sous réserve de cotiser au minimum 1,50% du salaire des cadres (jusqu'à 1 PASS). Il est important d'être conseillé afin de protéger vos salariés au mieux en vous libérant des packages classiquement proposés par les assureurs

Résiliation

Elle se fait à l'échéance du contrat (classiquement au 31/12) avec 2 mois de préavis. En cas d'arrêt de travail d'un salarié avant cette date, c'est l'assureur qui tenait le contrat au moment de l'arrêt qui restera en charge de son indemnisation jusqu'au bout. Ne résiliez néanmoins jamais un contrat de prévoyance avant d'avoir été accepté par l'assureur repreneur !

Ces articles de notre blog pourraient vous intéresser

Image
Femme exténuée

Le psy en prévoyance, une véritable peau de chagrin

Des chiffres qui font froid dans le dos… Selon une étude Medscape, 51% des médecins présentent des symptômes de burn-out, et il serait responsable d’une invalidité sur deux chez les professionnels de santé. Mais ce qui est encore plus redoutable, c’est que la plupart des contrats de prévoyance, qui sont là justement pour vous protéger en cas de coup dur, couvrent très peu, voire pas du tout, les affections psy. Ça fait peur, non ?
Image
Stéthoscope

Fin du délai de carence pour les libéraux !

Fin du délai de carence en cas d'arrêt maladie pour les professions libérales à partir de cet été : de nouvelles indemnités journalières versées par la Sécurité sociale pour les libéraux. Suite à l’adoption fin 2020 de la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2021, de nouvelles indemnités journalières en cas d’arrêt maladie communes à toutes les professions libérales seront mises en place à compter du 1er juillet 2021 (communiqué de l'UNAPL du 6 avril). Les libéraux (hors avocats) bénéficieront d'une couverture dès le 4ème jour d'arrêt de travail !