Aller au contenu principal

Le Blog

Découvrez nos actualités

Les nouveautés santé en 2024 !

Vendredi 5 janvier 2024
Système de santé
Image
Médicaments

Antibiotiques sans ordonnance, préservatifs féminins remboursés, médicaments à l'unité... Plusieurs mesures de santé vont être effectives à partir du 1er janvier 2024. LML vous fait un petit récap' des principales nouveautés qui devraient avoir un impact sur votre quotidien. 

La vente de médicaments à l'unité

En cas de rupture d'approvisionnement, les pharmaciens devront délivrer les médicaments à l'unité. Cette mesure a été prise dans le but d'éviter les pénuries de stock vécues l'hiver dernier. Les officines devront donner la quantité adaptée aux patients et éviter que les comprimés non terminés finissent par périmer dans nos armoires.

Des antibiotiques sans ordonnance

Autre nouveauté en pharmacie. En cas d'angines ou de cystites, les pharmaciens pourront délivrer des antibiotiques, qui jusque-là étaient uniquement prescrits par ordonnance. Ils devront réaliser un test au préalable (TROD) pour s'assurer qu'il y a bien une origine bactérienne. Cet élargissement des compétences viserait à répondre à la difficulté des Francáis de trouver un médecin. Elle est cependant contestée par un grand nombre de médecins qui la qualifient de "cache-misère" (une cystite nécessite parfois un examen clinique), car elle est une façon de "déjouer" le problème (la difficulté des recruter des praticiens) au prix de la qualité des soins

Fin du jour de carence après une fausse couche

À partir du 1er janvier 2024, les femmes en arrêt maladie après une fausse couche n'auront plus de retenue sur leur salaire. Les indemnités journalières seront versées dès le premier jour de l'arrêt, visant ainsi à mieux les accompagner après cette épreuve. En France, environ 200 000 femmes par an sont concernées. 

Des arrêts maladies limités

Pour lutter contre l'augmentation des dépenses liée aux arrêts maladies, le gouvernement a limité à trois jours la durée des arrêts prescrits par téléconsultation (sauf s'il s'agit de votre médecin traitant). Il était allé encore plus loin dans sa démarche en autorisant le médecin contrôleur mandaté par l'entreprise à suspendre le versement des indemnités, s'il jugeait l'arrêt injustifié, mais le Conseil constitutionnel a heureusement censuré cette mesure, jugée par plusieurs syndicats de généralistes, comme un "flicage inacceptable". En rendant l'employeur à la fois juge et "partie", elle portait un coup à l'un des principes de base de notre santé publique, la solidarité (toute personne incapable de travailer, en raison de son état physique ou mental, a le droit d'obtenir de la collectivité des moyens convenables d'existence). Et puis dans un contexte de pénurie de médecins, il est clair que l'organisation de contre-visites n'est clairement pas appréciée...

Le covoiturage médical

Toujours dans le but de faire des économies, le transport médical des patients (véhicule sanitaire léger ou taxis conventionnés) sera désormais collectif ! Celui qui refusera le covoiturage, sans raison valable, devra avancer les frais et sera remboursé sur la base du prix d'un voyage partagé. 

La gratuité des préservatifs féminins

Parlons dépenses maintenant ! La Sécu prévoit également de consacrer une partie de son budget à la prévention (très utile à l'heure de faire des économies sur le long terme).  Après les préservatifs masculins l'an dernier, c'est enfin au tour des préservatifs féminins d'avoir droit à la gratuité. Ils seront entièrement pris en charge par la Sécu pour les moins de 26 ans à partir du 1er janvier. Une mesure qui s'inscrit dans une stratégie de prévention des maladies sexuellement transmissibles.  

Un remboursement partiel des coupes et des culottes menstruelles

Les protections périodiques réutilisables seront désormais prises en charge par la Sécu pour les moins de 26 ans et les bénéficiaires de la complémentaire santé solidaire en 2024. Il faudra cependant patienter jusqu'à la parution d'une liste des modèles éligibles au remboursement. 

Cannabis thérapeutique 

Le budget 2024 de la Sécurité sociale accorde "un statut temporaire" de cinq ans au cannabis thérapeutique (traitements des douleurs et de l'anxiété). Il est déjà autorisé dans plusieurs pays européens. 

Pour une partie de ces mesures, il faudra attendre la sortie des décrets pour plus de précisions sur leurs applications. Suivez-nous sur les réseaux sociaux, on vous tiendra au courant des nouveautés ! 


Autres articles

Image
Dentiste

Dentistes, choisissez bien votre mutuelle d'entreprise !

Savez-vous que, depuis 2015, le tarif moyen observé chez la principale mutuelle des dentistes, qui couvre 20 000 salariés, a augmenté de 58,77 %, alors que celui de LML a pris 23,5% ?

Image
Dans un cabinet médical

Les bilans de prévention arrivent, mais chez LML ils étaient déjà là !

Mieux vaut tard que jamais... Les bilans de prévention annoncés depuis plus d'un an vont enfin être mis en place.

Image
Médicaments

Les nouveautés santé en 2024 !

Antibiotiques sans ordonnance, préservatifs féminins remboursés, médicaments à l'unité... Plusieurs mesures de santé vont être effectives à partir du 1er janvier 2024.