Non à la dentisterie low-cost !

Facebook 582 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Du lundi 12 juin au vendredi au vendredi 16 juin, les cabinets dentaires seront fermés. Un fort mouvement de grève s’est lancé dans l’entre-deux tour des législatives pour protester et se faire entendre par les pouvoirs publics.

Mais pourquoi une telle protestation me direz-vous ? La destruction d’une dentisterie française de qualité, rien de moins. En effet, l’Etat a récemment imposé par un règlement arbitrale un plafonnement des prix des prothèses et d’autres actes.

Alors oui, il est vrai, ces soins coûtent cher. Cependant, quelqu’un s’est-il posé la question du pourquoi des prix si élevés ? La réponse est d’une simplicité abominable. Si les dentistes ne maintenaient pas de prix élevés sur les actes complexes ainsi que les prothèses, alors leurs cabinets ne seraient pas rentables.

Les soins dentaires conservateurs sont tellement peu valorisés qu’il est impossible pour les chirurgiens-dentistes de pouvoir s’équiper et prodiguer des soins de qualité s’ils ne compensaient pas le manque à gagner.

Le plus dérangeant dans cette histoire, c’est que les dentistes sont favorables à une baisse du prix des travaux dentaires, si cela est compensé par une hausse raisonnable de la valorisation des soins de prévention. Ce que l’Etat, pour le moment, ne semble pas prêt à prendre en compte. Et pourtant, cela fait 30 ans que la base de remboursement de la Sécurité sociale à ce sujet n’a pas évoluée !

Le risque aujourd’hui, c’est de voir les chirurgiens-dentistes modifier leur manière de travailler. Et parce que, les équipements de qualité ont un prix, parce que le personnel de qualité a un prix, parce que les soins de qualité ont un prix, cela ne va amener qu’une baisse de la qualité des soins. Ce qui impliquera par la suite de plus nombreuses interventions (les prothèses low-cost ne durent pas plus d’un an ou deux) et donc des dépenses supplémentaires pour la Sécurité sociale.

 

Si rien n’est fait, si rien ne bouge, alors c’est la dentisterie low-cost qui prendra le pas et on verra fleurir les entreprises type Dentexia qui cherchent à faire du chiffre, quitte à mutiler les patients. Laisser les mutuelles rembourser et les soignants soigner ! Soutenons la grève des dentistes et le combat pour des soins de qualité !

 

 

Facebook 582 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire