Les réseaux de soins arriveront chez VOUS ! | Le Blog LML

Les réseaux de soins arriveront chez VOUS !

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

La réunion d’informations sur les réseaux à Lyon la semaine dernière a été un succès, car c’est devant plusieurs centaines de personnes que le débat fut mené. Il est dorénavant nécessaire, que l’ensemble des professions de santé, se lève, se prête au jeu, et rejoigne le combat.

Car ce qui touche aujourd’hui les opticiens, finira par toucher tous les praticiens. Dentistes, audio-prothésistes, qui d’ailleurs s’attaquent, par le biais de leur syndicat national (UNSAF), à l’appel d’offres de Santéclair.

Même les médecins .. Personne n’est épargné : les réseaux se multiplient et prennent plusieurs formes. Nous sommes donc TOUS concernés.Tous ensemble bis plus court

C’est pourquoi il est plus que primordiale d’assister et de participer à cette fronde, d’apporter son soutien et de se mêler au débat, peu importe la profession de santé, également si nous sommes patients. Car nous sommes TOUS impactés.

TOUS susceptibles d’être attaqués, fragilisés, menottés, privés de liberté, car malgré la fronde des opticiens, les réseaux CONTINUENT de grossir, en témoignent les différentes déclarations et appels d’offres de leurs parts.

Mais leurs offensives démontrent une chose : La peur a changé de camp.

Car par cette opération, les réseaux envoient ce message : notre mouvement inquiète. Nous en sommes capables. Les lignes bougent.

L’offre à candidature de Kalivia est un bon test pour savoir si la fronde anti-reseaux aura réussi à porter ses fruits. En effet, le réseau renouvelle son réseau ouvert pour le compte de ses 11 millions de bénéficiaires. Cet appel d’offres interviendra du 17 mars au 11 mai, là où la majorité des collectifs d’opticiens se déroulent.

Relevons le défi, et démontrons que notre combat pour la qualité des soins a un sens !

Tout cela est possible, car en l’espace d’un an, les associations fleurissent et regroupent de plus en plus de praticiens. Ils constituent une barrière aux réseaux de soins, et nous permettent de rêver.

Imaginez, que par ces collectifs, progressivement, nous pourrions voir des départements entiers sans réseaux ! Communes, villes, départements, régions … Participons ensemble à la CONTAGION !

Les patients n’auraient plus à choisir pour se faire mieux rembourser.

Les soignants n’auraient plus à obéir à un cahier des charges financier, à prescrire des soins, du matériel de mauvaise qualité. Non, ils seraient simplement libres.

Il est temps d’AGIR. Temps de dire NON. Temps d’être LIBRE.

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire