Élection présidentielle. Tour d’horizon des programmes santé ! (3e volet)

Et nous voilà arrivés au troisième et dernier volet de notre “Spécial Élection”. Petit tour d’horizon du programme santé des quatre derniers candidats (par ordre alphabétique) et rendez-vous aux urnes les dimanches 13 et 20 juin !

Valérie Pécresse (Les Républicains)

Décidée à mettre en œuvre un « plan d’urgence pour la santé », elle entend débureaucratiser le fonctionnement de l’hôpital au profit des médecins chefs de service et prône une coopération renforcée de la médecine de ville et des hôpitaux publics et privés. 

Réformer l’hôpital

  • augmenter les effectifs (25 000 soignants).
  • « débureaucratiser » l’hôpital avec une réduction du poids des services administratifs. 

Lutter contre la désertification médicale

  • créer « davantage de maisons de santé ». 
  • donner des moyens aux facultés pour accueillir plus d’étudiants.
  • proposer des aides à l’installation. 
  • instaurer des stages obligatoires en libéral pour les jeunes étudiants.
  • renforcer le pouvoir de décision des collectivités territoriales, en confiant notamment aux présidents de région la présidence des agences régionales de santé.

Revaloriser la consultation à 30 euros

Se mobiliser pour la santé mentale

  • création d’un institut national spécialement dédié à cette cause.

Une politique en faveur de la prévention

Philippe Poutou (Nouveau parti anticapitaliste)

Le candidat du NPA prône une Grande Sécu avec la suppression des complémentaires santé et entend renforcer les moyens des hôpitaux publics. Il veut également lever les brevets dans l’industrie pharmaceutique.

Assurer la gratuité des soins

  • Mettre en place « une très grande » Sécurité sociale.
  • Interdire les dépassements d’honoraires.

Mettre fin à « l’hôpital entreprise« 

  • embaucher 200 000 hospitaliers.
  • ouvrir 100 000 lits. 
  • intégrer les cliniques privées à l’hôpital public.
  • revaloriser les salaires des soignants.

Lutter contre les déserts médicaux

  • rouvrir les hôpitaux de proximité, avec au moins un service d’urgence, une maternité et un bloc opératoire. 
  • créer des centres de santé publics et gratuits sur l’ensemble du territoire.

Fabien Roussel (Parti communiste français)

Le candidat du PCF veut construire une « Sécurité sociale du XXIe siècle » et souhaite une prise en charge globale des risques, entièrement financée par les cotisations. Il promeut aussi un plan d’urgence pour l’hôpital public et entend lutter contre une médecine « centrée sur les hommes » grâce à un plan pour « la formation médico-sociale des professionnels de santé sur les maladies et symptômes spécifiques des femmes ».

Refonder l’hôpital public

  • recrutement massif (100 000 postes).
  • revalorisation des salaires.
  • abrogation de la tarification à l’acte.
  • Reprise de la dette hospitalière.

Réformer la Sécurité sociale 

  • assurer la prise en charge de 100% des soins.
  • suppression des dépassements d’honoraires.

Favoriser l’accès aux soins

  • conventionnement sélectif des médecins libéraux.
  • développer les hôpitaux de proximité.
  • hausse des places dans les facultés de médecine.

Créer un service public du grand âge

Éric Zemmour (Reconquête !)

En accord avec l’un de ses objectifs principaux de renforcer “la souveraineté nationale”, Éric Zemmour a indiqué qu’il « ferait tout » pour que la France ait de moins en moins besoin de médecins étrangers. Il propose également la création d’un « plan de réinvestissement dans le système hospitalier ».

Rebâtir l’hôpital public

  • modifier la tarification à l’hôpital.
  • recruter 40 000 soignants.
  • suppression des agences régionales de santé (ARS). 
  • diminution du personnel administratif.
  • augmentation de la rémunération des aides-soignants et infirmiers.

Combattre les déserts médicaux

  • rétablir l’obligation de garde des médecins.
  • embaucher 1 000 médecins par l’État.
  • Doubler les capacités de formation de soignants.
  • Créer des services de proximité d’urgence, de suivi et de prévention (maternité, ophtalmologie, chirurgie dentaire, dépistage).

Mettre en place la fin du recours aux médecins étrangers

Instaurer la carte Vitale à empreintes digitales 

*****

Laisser un commentaire